Comment bien investir dans l’immobilier ?

En France, le premier secteur dans lequel les particuliers investissent c’est bien l’immobilier. Il représente un placement d’argent très rentable et surtout « facile ». En effet, l’investisseur n’a pas à être tout le temps présent ou dépenser beaucoup d’argent dans l’entretient de son bien. Beaucoup de Français aujourd’hui, optent pour l’immobilier comme une seconde source d’argent, que ce soit pour augmenter leurs revenus, ou juste arrondir les fins de mois.

Quelle que soit la raison pour laquelle vous voulez investir dans l’immobilier, voici quelques conseils qui vous aideront à réussir dans cette aventure immobilière.

L’immobilier locatif : la clé pour l’indépendance financière

Avant tout projet, il faut d’abord déterminer ses objectifs. Où est-ce qu’on veut aller ? Et jusqu’où somme-nous prêt à arriver pour réaliser ce but ? Ces questions sont très importantes, car leurs réponses vous mettrons directement dans le droit chemin, ou en termes plus techniques, vous aideront à réaliser votre plan de projet.

Tout d’abord, sachez que l’idée reçue qui prétend qu’il faut être riche pour investir, est complètement fausse et d’ailleurs très vieillie. Aujourd’hui, il existe plusieurs moyens d’investir dans un projet rentable avec peu d’argent. L’immobilier ne déroge pas à la règle, vous pouvez investir dans l’immobilier avec de « petites sommes ». Si vous êtes nouveau dans le domaine de l’immobilier, il est beaucoup plus sécurisé de commencer avec des biens plus petits, comme par exemple, investir dans :

  • Une place de parking : cela coûte entre 25 000 euros et 50 000 euros (tout dépend de la région) et vous aurez des revenus mensuels arrivant jusqu’à 500 euros !
  • Une chambre de concierge : dans un immeuble, cela rapporte entre 50 et 100 euros ;
  • Un garage : pour une voiture ou pour garder la marchandise, cela coûte entre 100 euros à 800 euros par mois ;
  • Un studio : c’est toujours moins cher qu’un appartement, et ça rapporte entre 400 euros à 800 euros.

Maintenant; voici quelques conseils de bases pour « acheter ».

Trouver le « bon » vendeur

Pour acheter votre bien, il y a aussi des astuces pour payer moins. Effectivement, les profils des vendeurs diffèrent. Certains sont également des investisseurs, ils ont beaucoup de bien et leur business marche bien, ils sont en quelque sorte confiants, ils connaissent très bien le marché et ont une idée nette et précise sur la valeur de leur bien. Il y a également les vendeurs passifs, c’est généralement les propriétaires d’un second bien, ou les séniors qui cherchent à vendre leur résidence principale pour déménager près de leur enfants ou juste quitter la ville. Et enfin, nous avons le profil de vendeur le plus intéressant, c’est les vendeurs qui « veulent vendre pour vendre ». C’est des personnes qui sont pressées de vendre leur bien suite à un évènement imprévu (une promotion, un mariage, un divorce…). Cherchez toujours ces vendeurs là, parce qu’ils vendent généralement à plus bas que la moyenne du marché et sont prêts à négocier.

La localisation géographique

Pour investir dans l’immobilier, il est important d’être en connaissance de tous les aspects de l’offre et la demande. En effet, si vous achetez un studio dans une compagne où vivent majoritairement des retraités, ne vous demandez pas pourquoi votre e-mail est toujours vide ! Même chose, si vous achetez un bien très cher (un duplexe, une grande maison…), dans une ville estudiantine, où réside principalement des étudiants !

Donc il faut faire une analyse minutieuse avant de vous lancer dans la procédure d’achat de votre bien. Le prix n’est pas la seule condition !

Un rendement moyen ?

Acceptez les rendements moyens, car généralement, ces biens sont beaucoup moins risqués. Donc, pour un premier pas, évitez les rendements de 10%, un petit 2% à 3% sont largement suffisant. Vous pouvez également opter pour ces « petits biens » ou les « biens moyens » et les rénover afin d’augmenter leur rentabilité. Avec le temps, les biens paieront les frais de leur rénovations et vous allez toucher beaucoup plus que leur valeur initiale.

Augmenter vos tarifs !

Certes, il existe des conditions auxquelles vous êtes soumis. Mais on ne parle pas d’une « exagération abusive » des prix. Optez pour les biens qui sont dans un état plus ou moins détérioré. Vous allez apporter vos modifications, un joli aménagement, meubler le tout avec une touche de décoration moderne et votre petit bien est prêt pour faire le travail d’un grand !

Attention à la fiscalité !

Bien que la fiscalité soit allégée pour le secteur immobilier en France, elle reste présente et doit être surveillée. Il est important de faire l’équilibre entre la rentabilité de vos biens et les impôts et taxes auxquels vous êtes soumis.

Investir sans capital, est-ce possible ?

Sachez qu’il est tout à fait possible d’investir dans l’immobilier sans apport. Cela est possible si vous misez pour un bien destiné à la location. Avec un dossier solide, vous pouvez convaincre la banque de vous faire un crédit que vous allez payer avec l’argent du loyer.

Laisser un commentaire

©2019 www.immoe.fr tous droits réservés